L’aquarelle est un mélange de pigment et de résine (ou gomme).  Ajoutée d’eau, elle devient encore plus translucide.  À la différence, la gouache est beaucoup plus opaque.  

C’est une technique très difficile qui ne permet pas l’erreur.  L’eau s’évaporant, le pigment se fixe sur le papier.  La peinture est si transparente que tenter de cacher une erreur ou modifier le dessin devient presque impossible.

De quelle façon le pigment colle-t-il au pinceau, en quelle quantité?  Quelle quantité d’eau faut-il ajouté, un peu, beaucoup ?  Faut-il mouillé le papier avant ou peindre sur le papier à sec ?  C’est le genre de questions que l’on se pose quand on débute à l’Aquarelle.  La réponse à ces questions se trouve dans l’expérience.  Tout dépend du résultat que l’on souhaite et ce n’est qu’à la pratique que l’on observera le comportement de ce médium.

Pour vous exercer, un kit d’une douzaine de couleurs/teintes et un pinceau que vous pouvez vous procurez dans un magasin de fournitures d’art ou dans n’importe quel magasin à rayons qui tient des fournitures d’art et d’artisanat.  Il existe différentes qualités, optez pour une qualité moindre à vos débuts.  Si la technique vous plait, vous pourrez alors, quand viendra le temps de refaire un achat, vous procurez un kit de meilleure qualité.

Le médium : l’Aquarelle

L’Aquarelle existe en pastilles, en godets et en tubes dans une panoplie de couleurs et de teintes.  Il y a différentes qualités, différents formats, différents prix aussi.  En règle générale, le prix correspond à la qualité et à la quantité de pigments utilisés dans la peinture.  Plus le pigment est pure et en grande quantité, plus le coût sera élevé.  Si bien que plus la peinture aura de pigment, plus elle résistera à la lumière, à l’usure, au temps.

Les pinceaux

Les pinceaux sont habituellement faits de poils naturels provenant de la queue de l’écureuil (petit-gris), de la chèvre ou du chameaux.  La qualité principale de ces poils est leur capacité à retenir une grande quantité d’eau.  Mais, on peut tout aussi bien utiliser des pinceaux à poils synthétiques.  

Les supports

Les papiers à Aquarelle sont assez dispendieux, car ils doivent être assez épais.   L’eau fait gondoler le papier trop mince et vos résultats en souffriront.  Il y a également un grand choix de papier sur le marché.  J’utilise une tablette de papier encollé de 300 g. par mètres carrés (140 lbs).  Il y a différentes épaisseurs (ou poids) de papier, plus il est épais (lourd), plus son prix est élevé.   Les tablettes de papier encollé sont agréables à travailler car nul besoin de fixer le papier.  Il gondole moins.  Il y a aussi différents grains (texture) dans le papier, fin, moyen, grossier.   Les papiers sans acide sont meilleurs pour la conservation de l’œuvre. 

Les crayons de couleurs aquarellables.

Des crayons dont la couleur est diluable.  Je les utilise pour affiner des contours.  C’est une technique intéressante.

Le fixatif

Ce n’est pas une obligation, mais si vous produisez une œuvre qui vous plait beaucoup, il est important de la protéger de la lumière, des poussières, etc.  Le fixatif permet à la couleur de rester intacte, de ne pas pâlir avec le temps.  Il existe toute sorte de fixatif, assurez-vous de choisir un produit qui convient à l’Aquarelle.